Collection  : Cahiers de philologie

Collection fondée par Jean Bollack en 1976, elle a été dirigée par Fabienne Blaise, André Laks et Philippe Rousseau. Elle est aujourd'hui co-dirigée par Anne de Cremoux et Manon Brouillet.

Les interprétations d'œuvres anciennes ou modernes prolifèrent, s'accumulent, se contredisent et, souvent, s'ignorent. Cette pluralité, indéfiniment ouverte, se redouble immédiatement dans les justifications théoriques qui en sont données : chaque interprétation, si elle est forte, définit des critères de qualité avec leur hiérarchie, et par là se distingue des autres. D'où la question : une discussion peut-elle s'instaurer entre les positions ainsi constituées ? Est-on nécessairement renvoyé à une hétérogénéité radicale des points de vue, selon l'idée d'un perspectivisme actuellement répandu, ou, plutôt, de l'un à l'autre une argumentation se laisse-t-elle concevoir ? C'est-à-dire : un débat réglé, contradictoire et clarifiant peut-il s'instituer au sein des sciences de l'interprétation ? Une telle question s'ouvre déjà sur une autre, plus fondamentale : qu'en est-il des catégories sous-jacentes aux divers déchiffrements, des schèmes utilisés pour construire le ou les sens, en un mot de tout ce qui forme l'apparat critique des interprétations ? Que lit-on sous les lectures ?
L'exemple de la philologie classique montre trop bien qu'à faire l'économie d'un tel débat public, les interprétations, d'une école, d'un pays à l'autre, tendent à se poursuivre parallèlement chacune selon sa légitimité propre, dans une indifférence réciproque. Ne restent comme références communes que des objets, les textes, et des méthodes éprouvées d'édition et d'analyses critiques.
Dans sa formule, la collection des Cahiers de philologie reflétera désormais cette nécessité d'un retour sur soi pour les sciences du comprendre. Le travail de l'interprétation y sera présenté et discuté selon ses différents niveaux de pertinence - les hypothèses et les résultats concrets, les préalables - en deux séries distinctes :

• Les volumes de la série Les textes donneront des interprétations détaillées, selon le principe d'une herméneutique définie, d'œuvres littéraires et philosophiques de l'Antiquité.

• La série Apparat critique recueillera ou suscitera des essais, individuels ou collectifs, visant à définir les conditions du déchiffrement, pour la philologie au sens large, comme «sciences des œuvres», pour la connaissance historique et, plus généralement, pour l'ensemble des sciences humaines. Les volumes reviendront sur l'histoire de ces conditions (conceptuelles, mais aussi culturelles ou institutionnelles), discuteront de la légitimité des modèles utilisés et des problèmes de méthode que pose le traitement des «nouveaux objets historiques». Une des règles essentielles de cette réflexion commune sera, d'un volume à l'autre ou à l'intérieur d'un ouvrage collectif, que se pratique le libre jeu de la critique.

• ISSN : 2780-5301 (en ligne)

• ISSN : 09904476
<<< 1 2 3 4
    retrier par date de publication

Édité par Marcel Detienne
Les savoirs de l'écriture en Grèce Ancienne
Nouvelle édition identique à celle de 1988
Cahiers de philologie Numéro 14
Quels sont les effets de l'écriture sur le régime intellectuel des Grecs? Une écriture interrogée dans sa dimension anthropologique: comme une activité cognitive, et quand elle prend une place majeure dans la vie sociale et dans les pratiques politiques.



Pietro Pucci
Ulysse Polutropos
Lectures intertextuelles de l'Iliade et de l'Odyssée
Cahiers de philologie Numéro 15
Autour des thèmes de la dissimulation et du déguisement, du retour et de la dérive, de la synonymie troublante du coeur et du ventre, le livre reconstruit les lectures que dans leurs jeux d'"écriture" les deux grands poèmes homériques proposent l'un...



<<< 1 2 3 4
Lille 1 Lille 2 Lille 3 Université du littoral, côte d'Opale Université Valenciennes Hainaut Cambrésis Université Catholique de Lille