Nous apprenons avec tristesse le décès de Gérard Farasse
qui nous a quitté ce dimanche 28 septembre.

Gérard Farasse est né à Roubaix le 30 juillet 1945. Il semble s'être ensuite dédoublé. L'un est aujourd'hui professeur émérite de littérature à l’Université du Littoral-Côte d’Opale où il organise de nombreux colloques. Il codirige la Revue des Sciences humaines. Il est l’un des plus grands spécialistes de Francis Ponge (L’âne musicien) et de Jean Follain (Follain rose et noir). L’autre Gérard Farasse est « poète », mais (par pudeur) il préfère dire qu’il écrit de « petites proses » (Belles de Cadix et d’ailleurs, Exercices de rêverie, Pour vos beaux yeux, Collection particulière). Proses enchanteresses néanmoins, petits exercices de lévitation qui tentent très simplement de nous faire oublier le malheur d’être nés et incarnés.
Les deux hommes, bien sûr, n’en font qu’un. Qu’il lise quelques lignes de Pierre Reverdy ou écrive sur la beauté de Miss Aérogyne, c’est la même voix – douce, grave et rieuse à la fois – que Gérard Farasse fait entendre. Le même air. L’air de ne pas y toucher. L’art d’effleurer seulement la peau des textes et du monde. Mais ces caresses (ces « carresses », dit-il joliment pour mieux les prolonger), sont bouleversantes. Les textes critiques et les petites proses de Gérard Farasse sont autant d’illuminations. Autant d’épiphanies. Ce sont également – faut-il s’en étonner ? – autant d’autoportraits. Derrière les masques du critique et de l’écrivain, se dessine en tout cas de page en page le visage d’un homme, et derrière celui de l’homme, le visage d’un enfant, – un enfant silencieux et qui pourtant n’en finit pas de nous réapprendre à parler.

François Berquin, Revue nord’, nord’ 25 ans, supplément au n° 52, novembre 2008

Rentrée 2014

À partir du 1er septembre, Marie-Laure Legay, professeur des universités (Université Lille 3, UMR-CNRS 8529 IRHiS -  Agrégée d'histoire), spécialiste d'histoire politique et financière de l'Europe des Lumières, succède à Jérôme Vaillant à la direction des Presses Universitaires du Septentrion.

 

 

Les livres du mois

Jean-Marc Lanteri
En noir et blanc
Essai sur Bernard-Marie Koltès
Perspectives
Théâtre de l'autre, pour l'autre, avec l’autre, l’œuvre de Koltès offre une expérience éthique singulière, où la conscience occidentale affronte, sans honte complaisante et sans oubli obscène, son passé d’esclavagiste et son présent de prédateur, la légende de ses conquêtes et le trouble de son désir. Consacré spécifiquement aux six pièces...
Filippo Zanghi
Zone indécise
Périphéries urbaines et voyage de proximité dans la littérature contemporaine
Perspectives
Depuis les années 1980, les périphéries urbaines sont très fortement investies par les écrivains. Six d'entre eux sont étudiés dans ce livre: François Bon, François Maspero, Jacques Réda, Jean Rolin, Denis Tillinac et Philippe Vasset. Ils "voyagent" sur le pourtour parisien, parfois plus loin, là où, dit-on, la ville est moins ville que la ville...
Édité par Stefan Martens, Steffen Prauser
La guerre de 1940
se battre, subir, se souvenir
Histoire et civilisations
À la veille du 75e anniversaire du début de la Seconde Guerre mondiale, ce livre propose un nouveau regard sur la débâcle de mai-juin 1940. Les auteurs, chercheurs français et étrangers, adoptent une perspective originale : celle d´une histoire croisée et régionale, qui s´intéresse non seulement à l´Allemagne et à la France, mais aussi aux...
Elsa Vonau
La fabrique de l'urbanisme
Les cités-jardins, entre France et Allemagne 1900-1924
Histoire et civilisations
Lorsqu'au tournant du XXe siècle, un anglais idéaliste lance l'idée de construire des villes nouvelles baptisées « cité-jardin », l’expérience remorque très rapidement des adeptes en France et en Allemagne. Ces réformateurs fondent des associations pour promouvoir le projet dans leur pays. Creuset d’expériences réformatrices puisant à diverses...
Édité par Jean-François Condette
Les Écoles dans la guerre
Acteurs et institutions éducatives dans les tourmentes guerrières (XVIIe-XXe siècles)
Histoire et civilisations
L'École n'est pas hors du monde et hors du temps. Lorsque les « malheurs de la guerre » frappent un territoire et ses habitants, les acteurs éducatifs et les structures scolaires et universitaires sont touchés. La mobilisation des hommes pour le combat atteint les personnels et les plus grands élèves ainsi que les étudiants, qui délaissent...
Lille 1 Lille 2 Lille 3 Université du littoral, côte d'Opale Université Valenciennes Hainaut Cambrésis Université Catholique de Lille