Nous apprenons avec tristesse le décès de Gérard Farasse
qui nous a quittés ce dimanche 28 septembre.

Gérard Farasse est né à Roubaix le 30 juillet 1945. Il semble s'être ensuite dédoublé. L'un est aujourd'hui professeur émérite de littérature à l'Université du Littoral-Côte d'Opale où il organise de nombreux colloques. Il codirige la Revue des Sciences humaines. Il est l’un des plus grands spécialistes de Francis Ponge (L’âne musicien) et de Jean Follain (Follain rose et noir). L’autre Gérard Farasse est « poète », mais (par pudeur) il préfère dire qu’il écrit de « petites proses » (Belles de Cadix et d’ailleurs, Exercices de rêverie, Pour vos beaux yeux, Collection particulière). Proses enchanteresses néanmoins, petits exercices de lévitation qui tentent très simplement de nous faire oublier le malheur d’être nés et incarnés.
Les deux hommes, bien sûr, n’en font qu’un. Qu’il lise quelques lignes de Pierre Reverdy ou écrive sur la beauté de Miss Aérogyne, c’est la même voix – douce, grave et rieuse à la fois – que Gérard Farasse fait entendre. Le même air. L’air de ne pas y toucher. L’art d’effleurer seulement la peau des textes et du monde. Mais ces caresses (ces « carresses », dit-il joliment pour mieux les prolonger), sont bouleversantes. Les textes critiques et les petites proses de Gérard Farasse sont autant d’illuminations. Autant d’épiphanies. Ce sont également – faut-il s’en étonner ? – autant d’autoportraits. Derrière les masques du critique et de l’écrivain, se dessine en tout cas de page en page le visage d’un homme, et derrière celui de l’homme, le visage d’un enfant, – un enfant silencieux et qui pourtant n’en finit pas de nous réapprendre à parler.

François Berquin, Revue nord’, nord’ 25 ans, supplément au n° 52, novembre 2008

Rentrée 2014

À partir du 1er septembre, Marie-Laure Legay, professeur des universités (Université Lille 3, UMR-CNRS 8529 IRHiS -  Agrégée d'histoire), spécialiste d'histoire politique et financière de l'Europe des Lumières, succède à Jérôme Vaillant à la direction des Presses Universitaires du Septentrion.

 

 

Les livres du mois

Marie-Laure Legay
Histoire et civilisations
Un « impôt sur les imbéciles », une « friponnerie », un « jeu cruel », un « fléau inventé par le despotisme »… Les hommes des Lumières n'avaient pas de mots assez durs pour dénoncer la loterie royale, une institution que tous les Etats européens ont mis sur pied au XVIIIe siècle. Les souverains encourageaient donc la passion du jeu, l'oisiveté...
François Burhin, Georges Vandalle
Guides pratiques
Qualité et tourisme sont-ils compatibles ? La multiplication des labels, normes, engagements et chartes de qualité dans le vocabulaire de tous les acteurs du tourisme le laissent supposer. Phénomène de mode ou réelle transformation ? Professionnels et touristes peuvent s'interroger : les premiers sur la pertinence d'une démarche qualité et sur...
Bruno Boidin
La santé, bien public mondial ou bien marchand ?
Réflexions à partir des expériences africaines
Capitalismes - éthique - institutions
La santé constitue un domaine marqué par de profondes inégalités internationales. L'ouvrage analyse ce paradoxe d'une santé sans cesse présentée comme objectif de solidarité internationale et pourtant si inégalement accessible. Il propose d’abord une analyse critique renouvelée de la notion de santé comme bien public mondial, peu abordée dans la...
Jean-Marc Lanteri
En noir et blanc
Essai sur Bernard-Marie Koltès
Perspectives
Théâtre de l'autre, pour l'autre, avec l’autre, l’œuvre de Koltès offre une expérience éthique singulière, où la conscience occidentale affronte, sans honte complaisante et sans oubli obscène, son passé d’esclavagiste et son présent de prédateur, la légende de ses conquêtes et le trouble de son désir. Consacré spécifiquement aux six pièces...
Filippo Zanghi
Zone indécise
Périphéries urbaines et voyage de proximité dans la littérature contemporaine
Perspectives
Depuis les années 1980, les périphéries urbaines sont très fortement investies par les écrivains. Six d'entre eux sont étudiés dans ce livre: François Bon, François Maspero, Jacques Réda, Jean Rolin, Denis Tillinac et Philippe Vasset. Ils "voyagent" sur le pourtour parisien, parfois plus loin, là où, dit-on, la ville est moins ville que la ville...
Lille 1 Lille 2 Lille 3 Université du littoral, côte d'Opale Université Valenciennes Hainaut Cambrésis Université Catholique de Lille