Revue  : Revue des Sciences Humaines

Fondée en 1927 par Émile Bréhier (historien de la philosophie, membre de l'Institut), sous l'intitulé Revue d'histoire de la philosophie, devenue Revue d'histoire de la philosophie et d'histoire générale de la civilisation en 1933 sous l'impulsion de René Jasinski (professeur à l'université de Lille puis à la Sorbonne et à Harvard), la Revue des Sciences humaines prend son titre actuel le 1er janvier 1947. Elle fut dès lors l'une des premières revues à introduire les méthodes de la « nouvelle critique » dans ses articles, qu'il s'agisse de poétique, de narratologie ou, plus largement, d'approches de la littérature informée par les Sciences humaines et sociales : sociologie littéraire et sociocritique, psychanalyse et textanalyse, thématique richardienne, anthropologie textuelle, sémiologie, regards philosophiques sur la littérature… tout en demeurant ouverte à une histoire littéraire revisitée.

Trimestrielle et désormais éditée par les Presses Universitaires du Septentrion, la Revue des Sciences humaines demeure fidèle à cette orientation. Elle publie des travaux de recherche et de critique universitaires inédits consacrés à la littérature, toutes périodes et toutes aires géographiques et linguistiques confondues, avec une attention plus soutenue mais non exclusive envers les littératures française et francophones modernes et contemporaines. Toutes les approches méthodologiques sont acceptées, sous réserve de leur exigence scientifique et de leur qualité d’écriture et de lisibilité, auxquelles la revue est particulièrement attachée. Fidèle à son titre, la Revue souhaite particulièrement mettre en œuvre le dialogue entre Littérature et Sciences humaines et sociales, dans ses formes les plus actuelles. Elle s’ouvre également aux relations entre la littérature et les autres disciplines artistiques : arts plastiques, cinéma, photographie, théâtre.

Chaque numéro est constitué d’un dossier thématique, portant sur l’œuvre d’un écrivain ou sur une problématique transversale. La Revue ne publie pas d’articles isolés. Elle accueille en revanche, en sus des études scientifiques, des contributions réflexives d’écrivains, propose des entretiens, et, plus ponctuellement, publie des archives ou des textes littéraires inédits. Revue à vocation internationale, elle confie certains de ses dossiers à des chercheurs ou universitaires étrangers et la plupart accueillent des contributions de collègues internationaux. Le Conseil éditorial et le comité de rédaction sont eux-mêmes composés pour partie d’universitaires et chercheurs étrangers : Allemagne, Autriche, Belgique, États-Unis, Italie, Suisse. Les dossiers proposés sont soumis à une double évaluation : par les comités de la revue et par des lecteurs extérieurs (blind peer review). Des recensions d’ouvrages critiques complètent les numéros.

• ISSN : 00352195
• 4 numéros par an

Description et organisation de la revue 

Écrire dans la revue 

S'abonner à la revue

S'abonner :
<<< 1 2 3 4 5 6 7 8 >>>
    retrier par titre

Édité par José-Luis Diaz
En mettant au coeur de notre recherche cette notion d'« homme social » (9 occurrences dans La Comédie humaine), il s’agit de s’intéresser, non tant à la vision d’ensemble qu’a Balzac de l’évolution de la société, mais à la manière dont il dramatise et, tout à la fois, analyse le comportement social de ses personnages, quand ils se meuvent sur...



Édité par Dominique Soulès
Revue des Sciences Humaines, n°322/avril - juin 2016
Antoine Volodine et la constellation « post-exotique »
Multipliant les hétéronymes, Volodine est une figure singulière de la littérature contemporaine. Ce volume (actes augmentés d'une journée d’étude sur le post-exotisme) traite de tous ses hétéronymes et aussi de la littérature post-exotique pour la jeunesse, élargissant ainsi la perspective des études antérieures...



Édité par Wolfgang Asholt, Ursula Bähler
Revue des Sciences Humaines, n°321/janvier - mars 2016
Le savoir historique de la littérature contemporaine
Après la longue phase de présentisme et de littérarité qui avait caractérisé une certaine tendance de la modernité (des avant-gardes au Nouveau Roman), le roman français, depuis la fin du « siècle des extrêmes » (Eric Hobsbawm), se confronte de nouveau à l'histoire, ce qui a suscité de vifs débats sur le rapport entre historiographie et...



Édité par Djemaa Maazouzi, Nelly Wolf
Les slogans scandés dans les manifestations pendant et après Mai 68 (« Nous sommes tous des Juifs allemands !»/ »Nous sommes toutes des avortées ! ») signalent l'émergence d’un nouveau type de solidarité, fondée sur la fusion, l’inclusion et le partage. Ce numéro a pour but d’étudier comment ce nouvel imaginaire de l’universel s’est inscrit...



Édité par Danièle Méaux
Le dix-neuvième siècle s'est focalisé sur la temporalité et sur l’histoire. De nos jours, l’attention se porte davantage vers la dimension spatiale. Le paysage, l’environnement et le cadre de vie focalisent les préoccupations. La plupart des phénomènes sociétaux semblent désormais pouvoir être analysés en fonction de la manière dont ils se...



Édité par Dolorès Lyotard
Par quelques exemples singuliers, ce recueil L'Écrivain et son peintre, se propose d'étudier le rapport notable qui lie un écrivain au peintre qu’il choisit de solliciter et de commenter dans son œuvre, ou le rapport plus rare dont l’écrivain est sujet quand un peintre élit le nom ou l’œuvre de celui-ci pour accompagner sa pratique esthétique...



Édité par Clothilde Roullier, Patrick Suter
Depuis 2009, l'œuvre de Robert Pinget s’est augmentée de textes inédits ou introuvables (La Fissure, Malicotte-la-Frontière, Jean Loiseau…). Les contributions critiques du dossier «Inédits de Pinget» situent leur importance dans l’itinéraire de Pinget. D’autres textes et dessins inédits sont proposés dans ce numéro : le lecteur découvrira Le...



Édité par Benoît Auclerc, Bénédicte Gorrillot
« Politiques de Ponge » : l'expression, au pluriel, renvoie certes aux diverses prises de position de Francis Ponge – adhésion au PCF puis opinions gaullistes, etc. ; mais politique, Ponge l’est surtout par sa conscience précoce d’utiliser, comme écrivain, un matériau commun, la langue, d’agir sur ce matériau et d’en proposer d’autres usages...



Édité par François Berquin
Ce numéro de la Revue des Sciences Humaines est consacré aux poisons dans la littérature. On a pour l'essentiel privilégié la littérature française du XIXe et du XXe siècle. Plusieurs études du numéro donnent à penser que, depuis que le « crime de poison » se fait plus rare sur la scène politique, la littérature a hérité de l’ancienne...



Édité par Scott Shinabargar
On a tendance à attribuer à la poésie la capacité singulière de résonner au plus profond du lecteur — une qualité qui reste mal éclaircie même si elle est reconnue comme un fait. Dans ce recueil, chacun des contributeurs – spécialistes de l'Europe et des États-Unis – nous propose une explication différente de ce phénomène...



<<< 1 2 3 4 5 6 7 8 >>>
Lille 1 Lille 2 Lille 3 Université du littoral, côte d'Opale Université Valenciennes Hainaut Cambrésis Université Catholique de Lille