Errements littéraires et historiques

Errements littéraires et historiques

Préface de Patrick Rafroidi

Histoire de l'art
Lorsque Pierre Reboul a demandé à faire valoir prématurément ses droits à la retraite, l'héritière de la Faculté des Lettres dont il avait été onze ans le remarquable Doyen, l'Université de Lille III, qui n'avait pas perdu la mémoire de son règne et continuait de bénéficier de sa dévouée collaboration et de ses nombreuses interventions - souvent malicieuses, toujours précieuses - fut frappée d'une sorte de stupeur qu'il fallait exorciser.Le présent recueil est cet exorcisme que nous avons voulu solennel et auquel nous étions prêts à "mettre le prix" comme si le Doyen Reboul, dont la générosité est célèbre, avait pu accepter qu'on lui rende la pareille! Le projet à peine voté et lancé, les cohortes de ses amis accouraient pour souscrire, au point qu'on vient à se demander si notre offrande lyrique ne deviendra pas le "best-seller" - que Pierre Reboul me pardonne une fois de plus un de ces anglicismes qu'il exècre! - de nos presses.C'est sans doute qu'on ne saurait se changer, même au soir de sa carrière. L'ami que nous honorons ne fut probablement jamais riche: il fut toujours, pour l'institution à laquelle il consacra le plus clair de sa vie, source de richesse et de rayonnement.Les lignes que peut écrire le Président en exercice - quelque sincérité qu'il y apporte - n'ajoutent rien à l'hommage ébloui d'un Pierre Georges Castex ni aux textes éblouissants qui suivent. Ces textes, par contre, qui cernent une évolution, révèlent une sensibilité, explorent dans le langage devenu rare de l'honnête homme des zones d'intérêt universel, font rejaillir leur gloire sur l'université entière qui a su, malgré tout, se conserver de tels êtres, géants d'hier dont on souhaite qu'ils aient été prolifiques et qu'ils découragent, demain, les nains.Pierre Reboul voudra nous dire merci pour ce recueil mais c'est nous qui sommes ses débiteurs, une fois encore, et qui le remercions de ce qu'il a fait, certes, mais surtout de ce qu'il est et d'être des nôtres.

Titre Errements littéraires et historiques
Édition Première édition
Auteur Pierre Reboul
Préface de Patrick Rafroidi
Collection Histoire de l'art
ISSN 17671655
Éditeur Presses Universitaires du Septentrion
BISAC Classifications thématiques ART015000 ART / History
Public visé 05 Enseignement supérieur
CLIL (Version 2013-2019 ) 3643 Essais littéraires
3669 Histoire de l'art
Date de première publication du titre 1979
Code Identifiant de classement sujet      93 Classification thématique Thema: AGA
Support Livre broché
Nb de pages 336 p.
ISBN-10 2859391266
ISBN-13 978-2-85939-126-3
GTIN13 (EAN13) 9782859391263
Référence 114
Année de publication 1979
Nombre de pages de contenu principal 336
Format 16 x 24 cm
Poids 602 gr
Prix 19,51 €
 
Pierre Reboul

Pierre Reboul a écrit Le mythe anglais dans la littérature française sous la Restauration; Laforgue, l'homme et l'oeuvre et publié de G. Sand, Lélia et La mare au diable; de Chateaubriand Atala-René et Le génie du christianisme.


Pierre Reboul
Littérature française
La France a-t-elle, comme on l'a dit, "la droite la plus bête du monde"? C'est possible, mais à suivre, pour ainsi dire, jour par jour l'action et les écrits de Chateaubriand pendant les 18 mois qu'a duré Le Conservateur, on acquiert la conviction...


Collaborations intellectuelles ou scientifiques :

Édité par Pierre Reboul, Raphaël Molho
Littérature
Organisé conjointement par le centre de recherche spécialisé Lettres, arts, pensée (XIXe siècle) de l'Université de Lille III et la Société des Etudes Romantiques, benéficiant d'une subvention du Conseil Scientifique de l'Université, un colloque...



Édité par Pierre Reboul, Philippe Bonnefis
La description
Nodier, Sue, Flaubert, Hugo, Verne, Zola, Alexis, Fénéon
Littérature française
Il n'est pas loin le temps où représentation, Mimesis, imitation, etc... - tous les noms auront été tour à tour essayés - furent clouées au pilori de la modernité: illusion réaliste que tout cela! Avant de prononcer une aussi sévère condamnation, il...



Michel Crouzet
Nature et Société chez Stendhal
La révolte romantique
Problématiques
Tout commence à Rousseau...Pour Stendhal, le premier des révoltés romantiques, et modernes, pour celui qui dès l'enfance a été l'objecteur de son Moi et s'est dressé contre le fait de la société, Rousseau est bien le point de départ. Cette...









Lille 1 Lille 2 Lille 3 Université du littoral, côte d'Opale Université Valenciennes Hainaut Cambrésis Université Catholique de Lille