Presses Universitaires du Septentrion

https://www.septentrion.com/fr/livre/?GCOI=27574100958480
Le 'je' et ses masques dans la poésie de D.H. Lawrence
Titre Le "je" et ses masques dans la poésie de D.H. Lawrence
Édition Première édition
ISSN 17671302
Éditeur Presses Universitaires du Septentrion
BISAC Classifications thématiques LIT000000 LITERARY CRITICISM
Public visé 05 Enseignement supérieur
CLIL (Version 2013-2019 ) 3643 Essais littéraires
3633 Poésie
Date de première publication du titre 27 mai 2014
Code Identifiant de classement sujet      93 Classification thématique Thema: DS
 


Support Livre broché
Nb de pages 314 p.
ISBN-10 2757407686
ISBN-13 978-2-7574-0768-4
GTIN13 (EAN13) 9782757407684
Référence 1501
Formats associés Version électronique disponible en tant que GTIN-13 - (EAN 13) 9782757408025
Date de publication 27 mai 2014
Nombre de pages de contenu principal 314
Format 16 x 24 cm
Poids 497 gr
Prix 26,00 €
 


Support PDF
Nb de pages 314 p.
Details de produit PDF
ISBN-10 2-7574-0802-X
ISBN-13 978-2-7574-0802-5
GTIN13 (EAN13) 9782757408025
Référence 1501P
Formats associés Publication numérique basée sur (édition papier) GTIN-13 - (EAN 13) 9782757407684
Date de publication 27 mai 2014
Protection technique e-livre Aucun
Nombre de pages de contenu principal 314
Prix 19,00 €
 

Description

Cette analyse microscopique des poèmes de D.H. Lawrence dévoile l'hétérogénéité essentielle de sa voix poétique.
Le masque, objet cultuel, religieux, théâtral, est ici forgé en un objet d’analyse poétique par le biais duquel l’on repère les nœuds poétiques où la voix du poète se dit tout en recourant paradoxalement à une autre voix, un autre discours déjà existant. Ces bribes d’intertexte ou de voix empruntées à des personae fonctionnent comme des masques.
En laissant ainsi entrevoir les mécanismes sous-jacents de la voix poétique de Lawrence, la lecture des poèmes par le prisme du masque comme concept esthétique permet de comprendre comment cette voix singulière, bien que souvent considérée comme marginale sur la scène poétique moderniste, s’inscrit toutefois dans un zeitgeist littéraire imprégné des questions de personnalité et d’impersonnalité. Si Lawrence se distingue manifestement de son contem­porain T.S. Eliot, dont la « théorie de l’impersonnalité » vise à faire disparaître de sa poésie les émotions du poète, Lawrence exprime le souhait de s’affranchir de la personnalité dans le but singulier de mettre le lecteur et l’homme en général en contact avec l’immédiateté, les émotions, le quick, la substance de l’existence. Cet ouvrage démontre comment les divers masques poétiques (féminins, intertextuels, religieux) répondent de manière inattendue à l’ambition du poète de faire se retirer l’ego de l’espace poétique au profit d’une promotion de la substance vivante.

Sommaire

Liste des abréviations

Introduction
  I- D.H. Lawrence : la personnalité et l'impersonnalité 
  II- Le Masque : de l’objet cultuel au concept poétique 

     1- Divers aspects de l’objet masque 
     2- Transposition poétique : le langage comme masque 
     3- Aporie de la présence / absence
     4- Masque et stratégie de protection 
     5- Le masque : objet d’analyse poétique

Chapitre I
L’hybridité du « je » masqué.
  I- L’homme masqué : une « totalité monstrueuse »?

     1- L’homme et le masque sacré
     2- L’homme au masque animal
  II- Le masque enfantin : innocence ou régression ?
     1- Langage, langues et comptines
     2- Régression : le masque enfantin, un porteur d’expression négative sur le « je » adulte.
  III- Le masque féminin
     1- Mise en place d’un « je » féminin
     2- Le motif de l’androgyne
     3- Désir d’identification
     4- Le masque féminin, un instrument de révélation détournée pour le « je » masculin ?
  IV- Hybridation : état transgressif et interstitiel
     1- Le conflit fructueux des deux entités en décalage 
     2- Fusion et appropriation Romantique
     3- Le masque comme moyen d’être versatile 

Chapitre II
Masques et « je » intertextuel

  I- Particularités de l’intertexte comme porte-parole
     1- Esthétisation du « je »
     2- Répétitions et intertextes
     3- Décontextualisation du fragment textuel : l’exemple du masque de Hamlet
  II- Dire « je » par le biais de l’intertexte
     1- Déplacements ludiques
     2- Intertexte et rite de passage
     3- Les épigraphes
     4- Prendre la voix d’un autre poète ou d’une de ses personae

Chapitre III
Le masque religieux
  I- Positionnement par le masque religieux du « je » poétique individuel par rapport à une croyance partagée 

     1- Le discours religieux, un indice de consensus ? 
     2- « Je » poétique et consensus religieux
     3- Masque religieux : problématique signe / référent
     4- Quelques « interprétations » du masque apocalyptique
  II- La prière comme intertexte : un « je » poétique en « je » paroissien 
     1- Les titres trompeurs : des masques divertissants
     2- Le masque de la prière : un recul de la subjectivité du « je » poétique ?
     3- Jeux poétiques avec le masque du « je » paroissien
  III- Hybridation du texte religieux et du « je » blasphémateur
     1- Polyglossie : la parole unique déchue 
     2- Situations dialogiques 
     3- Utilisation subversive du discours religieux : de la violence intertextuelle à l’iconoclasme 
  IV- « Je » poétique et masque prophétique
     1- Spécificités du prophète moderne
     2- Le « je » lawrencien, un « je » prophétique ?

Conclusion
Bibliographie
Index