Le Timée de Platon

Le Timée de Platon

n° 17

Édité et traduit par Alexandra Michalewski

Opuscules

En 1794, Schelling propose une lecture très orientée du Timée de Platon, qui est pris comme porte-enseigne dans les débats post-kantiens sur la relation entre forme et matière de la connaissance : le travail que l'intellect démiurgique opère sur le matériau du monde dans le Timée exprimerait sur un mode « objectif » la manière dont l'activité du sujet transcendantal rend possible l'apparition des objets de la connaissance. Imposant une véritable torsion à la pensée de Platon, interprétée selon les présupposés du criticisme, Schelling n'a pas pour visée de comprendre le texte de Platon en lui-même, mais de proposer une nouvelle lecture d'un texte fondateur de l'histoire de la philosophie, dans lequel il croit déceler les traces d'un idéalisme transcendantal que Platon aurait découvert sans l'avoir véritablement mis en oeuvre. 

Titre Le Timée de Platon
Sous-titre n° 17
Édition Première édition
Partie du titre Numéro 17
Postface de Franck Fischbach
Édité et traduit par Alexandra Michalewski
Collection Opuscules
ISSN 02962454
Éditeur Presses Universitaires du Septentrion
BISAC Classifications thématiques PHI000000 PHILOSOPHY
Public visé 05 Enseignement supérieur
CLIL (Version 2013 ) 3080 SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES, LETTRES
3126 Philosophie
Date de première publication du titre 01 janvier 2005
Subject Scheme Identifier Code      93 Classification thématique Thema: QD
Support Livre broché
Nb de pages 144 p.
ISBN-10 2859398732
ISBN-13 978-2-85939-873-6
GTIN13 (EAN13) 9782859398736
Référence 919
Date de publication 01 janvier 2005
Nombre de pages de contenu principal 144
Format 16 x 20 cm
Poids 230 gr
Prix 13,00 €
 



Lille 1 Lille 2 Lille 3 Université du littoral, côte d'Opale Université Valenciennes Hainaut Cambrésis Université Catholique de Lille