La désobéissance civile

La désobéissance civile

Approches politique et juridique


Espaces politiques

Article de presse

La désobéissance civile constitue un défi au Droit et aux règles de la démocratie représentative. La désobéissance civile s'enracine dans une histoire ancienne et complexe, que notre société, de plus en plus technicienne et individualiste, réactive. L'acte désobéissant connaît aujourd'hui un regain de vigueur, s'appuyant sur de nouveaux registres de légitimité. La contestation de la règle oblige les systèmes juridiques et politiques, notamment nos démocraties représentatives pluralistes, à reformuler les fondements de l'obéissance du citoyen à la loi. C'est que, contrairement aux contestations de type révolutionnaire, la désobéissance civile est une remise en cause de la règle juridique d'autant plus complexe qu'elle ne se situe pas en dehors du système légal mais en son sein, se revendiquant même comme une forme de participation démocratique à la production de la norme. Loin d'être un simple acte de négation de l'ordre politique, elle se revendique comme une contribution -?dont l'expression est certes particulière?- à l'extension du champ de la confrontation politique, en dehors des arènes représentatives. Ces interrogations relatives à la normativité ont déjà fait l'objet de recherches dans les diverses disciplines qui étudient le phénomène juridique. La science politique a, de son côté, étudié le mécanisme en suivant les formes de mobilisation que génère la figure du désobéissant. En revanche, il n'est pas habituel de les faire se rencontrer pour un travail inter-disciplinaire et encore moins autour de la désobéissance civile. Dans cette matière où débats théoriques et action pratique sont si intimement mêlés, il semble profitable de confronter ces deux points de vue. Ce livre propose donc un échange croisé et parfois contradictoire, sur les raisons et fins de la désobéissance civile. 

Titre La désobéissance civile
Sous-titre Approches politique et juridique
Édition Première édition
Édité par David Hiez, Bruno Villalba
Collection Espaces politiques
ISSN 17643716
Éditeur Presses Universitaires du Septentrion
BISAC Classifications thématiques POL000000 POLITICAL SCIENCE
Public visé 05 Enseignement supérieur
CLIL (Version 2013-2019 ) 3259 DROIT
3283 SCIENCES POLITIQUES
Date de première publication du titre 08 septembre 2008
Subject Scheme Identifier Code      93 Classification thématique Thema: JP
Support Livre broché
Nb de pages 200 p.
ISBN-10 2757400657
ISBN-13 978-2-7574-0065-4
GTIN13 (EAN13) 9782757400654
Référence 1114
Date de publication 08 septembre 2008
Nombre de pages de contenu principal 200
Format 14 x 24 cm
Poids 335 gr
Prix 20,00 €
 
Bruno Villalba

Bruno Villalba est professeur de science politique à AgroParisTech et membre du Centre d'Études et de Recherches Administratives Politiques et Sociales (CERAPS, CNRS-Université de Lille). Ses recherches portent sur la sociologie environnementale, notamment à partir d’une analyse de la capacité du système démocratique à reformuler son projet politique à partir des contraintes environnementales. Publications récentes : Villalba B., 2016, « Temporalités négociées, temporalités prescrites L’urgence, l’inertie, l’instant et le délai », in B. Hubert et N. Mathieu (dir.), Interdisciplinarités entre Natures et Sociétés, Peter Lang, p. 89-109 ; (avec) Lejeune C., 2015, « Délibérer à partir de l’environnement. Une perspective théorique écocentrée de durabilité forte. », in Mermet L. (dir.), Environnement : la concertation apprivoisée, contestée, dépassée ?, Bruxelles, DeBoeck, p. 257-272.

Collaborations intellectuelles ou scientifiques :

Édité par Michel Hastings, Bruno Villalba
De l'impunité
Tensions, controverses et usages
Espaces politiques
La question de l'impunité connaît aujourd'hui un net regain d’actualité. En son nom, les sociétés démocratiques fabriquent en permanence les frontières morales de leur intolérable. Agir impunément, c’est échapper à la sanction prévue par les normes positives ou morales. Pas d’impunité pour les jeunes casseurs de banlieue, pas d’impunité pour les...



Édité par Jean-Jacques Lavenue, Bruno Villalba
Espaces politiques
La vidéosurveillance fait désormais partie des outils utilisés dans les politiques sécuritaires. Les récentes évolutions techniques rendent son usage de plus en plus intrusifs dans la vie privée mais aussi dans l'espace public. Cet ouvrage explore...



Édité par Bruno Villalba
Appropriations du développement durable
Émergences, diffusions, traductions
Espaces politiques
Le développement durable ne fait désormais plus débat ; en quelques années, il est devenu un nouveau lieu commun des discours des autorités politiques, économiques et morales. Un tel unanimisme recouvre-t-il réellement une même aspiration à créer un développement capable de faire face aux inégalités sociales ou aux crises environnementales ?



Édité par Bruno Villalba, Xavier Vandendriessche
Sciences politiques
Le Front national est-il un parti comme les autres ? Au regard du monde médiatique, d'une large partie de la classe politique, ou bien encore de la sociologie politique, de nombreux doutes ont été émis sur la nature profonde du Front national, et...



Édité par Michel Hastings, Bruno Villalba
De l'impunité
Tensions, controverses et usages
Espaces politiques
La question de l'impunité connaît aujourd'hui un net regain d’actualité. En son nom, les sociétés démocratiques fabriquent en permanence les frontières morales de leur intolérable. Agir impunément, c’est échapper à la sanction prévue par les normes positives ou morales. Pas d’impunité pour les jeunes casseurs de banlieue, pas d’impunité pour les...



Édité par Emmanuel Cherrier, Stéphane François
Savoirs mieux Numéro 39
Le service public a un rapport paradoxal aux idéologies. S'il doit les transcender pour servir l’intérêt général, il est pourtant appréhendé par elles comme moyen et symbole de l’action publique. Dès lors, les forces politiques défendant différentes conceptions du service public contribuent également à faire évoluer son statut et son étendue...



Édité par Jean-Jacques Lavenue
E-révolutions et révolutions
Résistances et résiliences
Espaces politiques
Ce que l'on a pris l'habitude d’appeler les « Printemps arabes » draine son lot de mythes et de fantasmes, et nombre de textes se contentent d’appréhender la surface des mouvements avec un regard mêlant fascination et exaltation pour les réseaux sociaux. Or, les reflets numériques de l’expression contestataire ne suffisent pas à expliquer le...



Édité par Bertrand Zuindeau
Environnement et société
En 40 chapitres synthétiques, le livre fait le point sur l'ensemble des enjeux territoriaux du développement durable. Il traite de ces enjeux en privilégiant plusieurs entrées successives : concepts et méthodes (interdisciplinarité, évaluation, indicateurs…), problématiques générales (équité, conflits, ressources, patrimoine…), types de...



Édité par Helga-Jane Scarwell, Claude Kergomard, Richard Laganier
Environnement et gouvernance des territoires
enjeux, expériences, et perspectives en région Nord-Pas de Calais
Environnement et société
Environnement, Gouvernance, Territoire : aucun des trois mots-clés qui composent le titre de ce livre n'accepte de définition simple et unique. Cet ouvrage se propose de contribuer au débat d'idées engendré par un certain nombre d'actions qui cherchent à concilier l'environnement et le développement des territoires. En effet, dans la région...



Édité par Bernard Dolez, Annie Laurent
Des roses en mars
Les élections régionales et cantonales de 1998 dans le Nord/Pas-de-Calais
Histoire et civilisations
Les élections intermédiaires sont souvent des échéances difficiles pour la majorité. Ainsi, les cantonales de 1982 sonnèrent la fin de « l'état de grâce » pour François Mitterrand, élu moins d'un an plus tôt Président de la République. De même...









Lille 1 Lille 2 Lille 3 Université du littoral, côte d'Opale Université Valenciennes Hainaut Cambrésis Université Catholique de Lille