Presses Universitaires du Septentrion

http://www.septentrion.com/fr/livre/?GCOI=27574100896570
Roman 20-50 Collection 'Actes'
Titre Roman 20-50 Collection "Actes"
Sous-titre La portée de l'Histoire. Études sur le roman français moderne et contemporain
Édition Première édition
Partie du titre Numéro 13
Revue Roman 20-50
ISSN 02955024
Éditeur Presses Universitaires du Septentrion
Marque d'éditeur Roman 20-50
BISAC Classifications thématiques LIT000000 LITERARY CRITICISM
Public visé 05 Enseignement supérieur
CLIL (Version 2013-2019 ) 3435 LITTÉRATURE GENERALE
3080 SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES, LETTRES
Date de première publication du titre 01 novembre 2011
Code Identifiant de classement sujet      93 Classification thématique Thema: DS


Support Livre broché
Nb de pages 242 p.
ISBN-10 2-908481-73-1
ISBN-13 978-2-908481-73-0
GTIN13 (EAN13) 9782908481730
Référence 1289
Date de publication 01 novembre 2011
Nombre de pages de contenu principal 242
Format 16 x 24 cm
Poids 395 gr
Prix 20,00 €
 

Description

Les études qui composent ce recueil s'inscrivent dans les perspectives de recherche ouvertes par Marc Dambre, lecteur entre autres de Michel Foucault et de Michel de Certeau. Elles se situent à la fois dans l’approche diachronique et dans les perspectives génériques qui lui sont chères. Nous avons choisi de les rassembler sous le cadre global d’une réflexion sur « la portée de l’Histoire », particulièrement cruciale au xxe siècle. Quelle est la « portée », c’est-à-dire l’influence, de l’Histoire sur la fiction narrative ? Peut-elle la stimuler, la renouveler ou, au contraire, la mettre en crise voire la faire disparaître ? Réciproquement, quelle portée l’histoire racontée peut-elle avoir dans le vaste cours des événements historiques, qu’il s’agisse ou non de littérature « engagée » ? L’Histoire engendre-t-elle une « portée » de romans, de romanciers chargés d’en rendre compte, ou de lecteurs qui prolongent dans la réalité l’expérience qu’ils ont vécue à la lecture ? Le romancier, tel un musicien, serait-il condamné à écrire sur les lignes qui composent « la portée de l’Histoire » ?

Sommaire

Sur la portée de l'Histoire
Jeanyves Guérin et Alain Schaffner

Histoire des genres, roman historique ?
Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?
Genèse du roman
Marie-Madeleine Fragonard
Le roman historique avant la lettre,
des Lumières au Romantisme
Jean-Paul Sermain
Éloge du jeu.
Sur Portrait du joueur de Philippe Sollers
Bruno Blanckeman
récit poétique, récit de formation, fiction philosophique :
L'Obscurité de Philippe Jaccottet
Dominique Combe

Des romans écrits au fil de l'Histoire
Un voyage au Siam : Paul Morand en Asie du Sud-Est
Michel Collomb
Bernanos : roman et Histoire
Monique Gosselin-Noat
jeux de drôles ou la résistance revisitée par un royaliste
Jeanyves Guérin
L'Insubmersible. Venises de Paul Morand
Catherine Douzou

Une littérature « engagée » ?
La fin de Gilles ou les états forts de l'écriture
Jean-François Louette
Débâcle et littérature
Philippe Berthier
Adieu, vive clarté… ou l'écriture de l'Histoire
Wolfgang Asholt
Les Bienveillantes de Jonathan Littell :
le retour de la « mode rétro » ?
Richard Joe Golsan

Limites du réalisme et romanesque
Limites du roman dans le roman-fleuve :
des Thibault à Maumort
Aude Leblond
Le romanesque comme limite de la représentation réaliste
dans Les Voyageurs de l’impériale
Alain Schaffner
Raymond Guérin et le « genre » de la fiction
Bruno Curatolo
Sur le romanesque chez trois romanciers contemporains
(Chevillard, Gailly, Oster)
Didier Alexandre

Bibliographie universitaire de Marc Dambre