Presses Universitaires du Septentrion

http://www.septentrion.com/fr/livre/?GCOI=27574100837460
Le choc des cultures
Titre Le choc des cultures
Sous-titre Romanité, Germanité, Chrétienté durant le Haut Moyen Âge
Édition Première édition
Auteur Michel Rouche
Édité par Jean Heuclin
ISSN 12845655
Éditeur Presses Universitaires du Septentrion
Mots clés Moyen Âge
BISAC Classifications thématiques HIS000000 HISTORY
Public visé 05 Enseignement supérieur
CLIL (Version 2013-2019 ) 3377 HISTOIRE
Date de première publication du titre 01 janvier 2003
Code Identifiant de classement sujet      93 Classification thématique Thema: NH


Support Livre broché
Nb de pages 320 p.
ISBN-10 2859397981
ISBN-13 978-2-85939-798-2
GTIN13 (EAN13) 9782859397982
Référence 844
Date de publication 01 janvier 2003
Nombre de pages de contenu principal 320
Format 16 x 24 cm
Poids 509 gr
Prix 28,00 €
 

Description

Les études réunies sous le titre générique « Le choc des cultures » traduisent le questionnement scientifique de Michel Rouche qui effectua un travail de pionnier dans le champ de l'Histoire du Haut Moyen Âge. La permanence de l'Antiquité dans les noms de lieux et la voirie s'étend à travers les cartulaires et les polyptyques depuis le sud de la France jusqu'aux régions du nord. Cela se traduit par la rencontre de deux civilisations, celle de l'huile et du vin et celle de la bière et du beurre. Cette concrétisation se marque au quotidien par la nature des repas mais aussi des types de maladies. Les sociétés « barbares » se frottent et s'inspirent du modèle impérial romain, de là, naissent les grands ports de la mer du Nord mais aussi la privatisation par Dagobert des terres publiques confiées aux églises. A l'Etat unitaire se substitue, dans le courant du VIIe siècle, les régionalismes, notamment celui de l'Aquitaine. La déstructuration des repères sociaux conduit le christianisme à redéfinir un ensemble de valeurs autour de l'engagement, non dans la perspective de l'accumulation de l'Avoir par la conquête du pouvoir mais comme une libération de l'Etre qui se fond dans l'Un, à l'instar des ermites. Le mariage et le célibat consacré participent d'une démarche identique dans une quête fidèle de l'Autre et dans le respect réciproque jusqu'à l'accomplissement final dans la mort, prévue et organisée. Du choc des cultures naquit ainsi un nouveau modèle social qui allait façonner la civilisation occidentale.