Presses Universitaires du Septentrion

http://www.septentrion.com/fr/livre/?GCOI=27574100807020
Robert Merle
Titre Robert Merle
Sous-titre Écrivain singulier du propre de l'homme
Édition Première édition
Auteur Anne Wattel
Collection Littératures
ISSN 19658508
Éditeur Presses Universitaires du Septentrion
BISAC Classifications thématiques LIT000000 LITERARY CRITICISM
LIT004150 LITERARY CRITICISM / European / French
Dewey (abrégé) 800-899 Literature
800 Literature rhetoric & criticism
Public visé 06 Professionnel et académique
CLIL (Version 2013 ) 3435 LITTÉRATURE GENERALE
3643 Essais littéraires
Date de première publication du titre 19 janvier 2018
Subject Scheme Identifier Code      93 Thema subject category: DS      94 Thema geographical qualifier: 1DDF
 


Support Livre broché
Nb de pages 392 p.
ISBN-10 2757409247
ISBN-13 978-2-7574-1926-7
GTIN13 (EAN13) 9782757419267
Référence 1779
Date de publication 19 janvier 2018
Nombre de pages de contenu principal 392
Format 16 x 24 x 2,3 cm
Poids 632 gr
Prix 25,00 €
 


Support PDF
Nb de pages 392 p.
Details de produit PDF
ISBN-10 2-7574-1946-3
ISBN-13 978-2-7574-1946-5
GTIN13 (EAN13) 9782757419465
Référence 1779P
Formats associés Publication numérique basée sur (édition papier) GTIN-13 - (EAN 13) 9782757419267
Date de publication 19 janvier 2018
Publication , France
Protection technique e-livre Aucun
Nombre de pages de contenu principal 392
Illustrations
1 illustrations, noir et blanc
Prix 18,00 €
 

Description

Robert Merle est une énigme. Voilà un écrivain qui obtint pour son premier roman, Week-end à Zuydcoote, le prix Goncourt, qui alimenta les chroniques littéraires durant plus d'un demi-siècle ; un écrivain apprécié du grand public et dont l’œuvre est toujours publiée, traduite et adaptée, mais qui est demeuré au purgatoire des belles lettres.
À contre-courant du Nouveau Roman, cet amoureux de la péripétie opta pour le romanesque, pour un roman populaire, démocratique, et symptomatique du second XXe siècle. Il mit en intrigue le totalitarisme, la guerre, la décolonisation, l’angoisse atomique, le féminisme, les événements de 68, etc. Par l’histoire du passé, du présent, ou de l’avenir dans ses romans de politique-fiction, Merle se confronta à des questions existentielles : le mal, le droit de tuer, la monstruosité de l’homme de devoir, le vivre-ensemble. Cette première monographie française se propose d’offrir une « revie littéraire » à un écrivain en quête d’humanité.

Sommaire

Table des abréviations
Introduction


PARTIE I. FILIATIONS ET RUPTURES, LES PAS DECALES DE ROBERT MERLE

Chapitre 1. Une filiation (de gauche) sans affiliation
Engagé et dégagé : parcours d'un analphabète en politique
Prendre part et parti : la voix du dissident

Chapitre 2. La dissidence littéraire : voies singulières et purgatoire
Littérairement très bon, littérairement très simple
Au risque du middlebrow
Un roman vérité

Chapitre 3. À contre-courant
Ni démagogue, ni partisan
La mort est mon métier : à rebrousse-poil et précurseur


PARTIE II. LE ROMAN DE LA CLOTURE ET DE LA DELIANCE

Chapitre 1. Le trauma de la captivité
Premiers romans : sidération et impasses
Des récurrences symptomatiques

Chapitre 2. La mise en scène d’une civilisation du verrou
Le verrou colonial : L’Île, 1962
68 et le verrou générationnel

Chapitre 3. Verrouillé de l’intérieur : la claustromanie
Le personnage clos
La parole verrouillée
Une esthétique de la déliance


PARTIE III. L’ASPIRATION A LA SOLIDARITE DU SINGULIER AU PLURIEL

Chapitre 1. Du « je » au « nous » : expérimentation de la communauté
La mise en scène de laboratoires socio-anthropologiques
La socialisation et la question du passage

Chapitre 2. Le prix à payer
Malevil : la confrontation à des communautés faillies
La communauté au féminin : éradiquer ou rééduquer l’autre sexe (le 1er)

Chapitre 3. L’écriture, acte fraternel : apprivoiser Babel pour passer du « je » au « nous »
Explorer tous les degrés d’habileté linguistique
Une œuvre ouverte à l’altérité linguistique


PARTIE IV. EN QUETE D’HUMANITE

Chapitre 1. L’homme, un animal doué de raison ?
Anthropomorphisme et dénaturation
Le mensonge, le propre de l’homme

Chapitre 2. Sous le signe de la Mort
Le propre de l’homme : la conscience de la mort
Notre père qui êtes au Sol
Sisyphe, le trompe-la-mort

Chapitre 3. Unde malum faciamus ?
Meurs et/ou tue
Visages de la Mort
La banalité du mal


Conclusion
Annexe : Robert Merle vous raconte l’histoire vraie d’un tueur à gages myope
Bibliographie
Index
Remerciements