Presses Universitaires du Septentrion

http://www.septentrion.com/fr/livre/?GCOI=27574100610760
Les bourgeois de Valenciennes
Titre Les bourgeois de Valenciennes
Sous-titre Anatomie d'une élite dans la ville (1500-1630)
Édition Première édition
Auteur Yves Junot
ISSN 12845655
Éditeur Presses Universitaires du Septentrion
BISAC Classifications thématiques HIS000000 HISTORY
Public visé 05 Enseignement supérieur
CLIL (Version 2013-2019 ) 3377 HISTOIRE
3388 Les temps Modernes (<1799)
Description public visé Etudiants de licence Préparation des concours Histoire Bibliothèques, services d'archives
Date de première publication du titre 01 avril 2009
Code Identifiant de classement sujet      93 Classification thématique Thema: NH
Avec Index ; Bibliographie


Support Livre broché
Nb de pages 320 p. Index . Bibliographie .
ISBN-10 285939995X
ISBN-13 978-2-85939-995-5
GTIN13 (EAN13) 9782859399955
Référence 1040
Date de publication 01 avril 2009
Nombre de pages de contenu principal 320
Format 16 x 24 x 2 cm
Poids 590 gr
Prix 23,00 €
 

Description

Cet ouvrage consacré à la bourgeoisie et à la dynamique sociale dans une ville du Nord-Ouest de l'Europe au 16e siècle montre comment une société urbaine se construit et s'adapte à un environnement politique et économique particulièrement changeant.
Si Valenciennes n'abrite d'autre institution politique importante que son échevinage, elle devient néanmoins une importante place de production textile et un relais du négoce entre la France et Anvers, facteurs d'ascension pour ses nouvelles élites. A l'aube des guerres de religion, ses choix confessionnels (le protestantisme) et politiques (révolte contre son prince le roi d'Espagne) viennent brutalement interrompre les processus de construction et d'ascension de sa bourgeoisie.
Le redressement se fait au prix d'une épuration de son élite dirigeante et marchande, compromise dans les troubles et jetée sur les chemins de l'exil, et d'une reconversion industrielle inespérée opérée par des réfugiés. C'est une illustration des grandes recompositions sociales, identitaires et économiques qui touchent les villes européennes lors des affrontements religieux et politiques du dernier tiers du 16e siècle.

Sommaire

Première partie :
structures et représentations de la population urbaine
Chapitre 1 : Population et bourgeoisie d'une ville moyenne des Pays-Bas espagnols
Dénombrer une population urbaine
Quelques critères d'appréciation dans les sources du 16e siècle
Fiscalité et dénombrement de la population
Mouvement naturel et mouvement migratoire : les deux mamelles nourricières d'une
ville manufacturière
La reprise démographique au premier temps des Archiducs (1598-1609)
Un apport migratoire indéniable
Le profil professionnel des immigrants
Manants, bourgeois, élites urbaines : le problème des proportions
La masse des bourgeois en armes
Les franges supérieures de la bourgeoisie
Le profil socioprofessionnel des 200 « bons bourgeois » de la ville
Chapitre 2 : Les honneurs de la bourgeoisie
La bourgeoisie, ou les bénéfices d'une protection judiciaire étendue
Une protection très large de la personne et des biens des bourgeois
Des privilèges judiciaires battus en brèche par la répression du protestantisme
Bourgeoisie et fiscalité : entre avantages et arrangements
Des exemptions non négligeables sur la fiscalité indirecte
Une bourgeoisie aisée protégée de la fiscalité directe
Une citoyenneté politique et militaire
La direction politique de la ville
Le service des armes : une pratique bourgeoise
Chapitre 3 : Hiérarchies bourgeoises : déclin du statut, mutation des regards
Entrer en bourgeoisie : les dessous de l’incorporation des nouveaux bourgeois
Un enregistrement sous contrôle du pouvoir échevinal
Des entrées en bourgeoisie parrainées par les communautés professionnelles
Les marchés municipaux : un terrain de contact privilégié entre la ville et ses
nouveaux bourgeois
Propriété, mariage, corps politiques et garde civique : les petites entrées en
bourgeoisie
Le déclin de la pratique d’incorporation après la révolte de 1566
Autour de la révolte de 1566 : fluctuations et déclin de la pratique d’incorporation .
La pratique comparée : Valenciennes et les autres villes
Le regard des bourgeois sur leur statut et leur place dans la société urbaine
L’utilisation de la titulature bourgeoise : vers une promotion marchande
L’honorabilité noble et patricienne : une bourgeoisie « première »
L’égalité bourgeoise : un mythe mis à mal par la dynamique sociale
Seconde partie :
hommes, institutions et pratiques politiques
Chapitre 4 : Valenciennes, une « république » urbaine
Un pouvoir municipal autonome, conforté par de vieux privilèges
Les compétences très étendues des échevins en matière d’administration et de justice
La suprématie du conseil particulier sur le grand conseil
L’Aumône générale, instrument d’une nouvelle politique d’assistance municipale
Les grands principes : une oeuvre pieuse pour le bon ordre de la ville
Les grands marchands gestionnaires de l’assistance
Croissance des recettes, croissance mesurée des secours
L’autorité du souverain face à celle des bourgeois de Valenciennes
Une offensive permanente des échevins pour contrôler tous les rouages
de la justice
Les intimidations de l’hôtel de ville sur les représentants locaux du souverain
Chapitre 5 : Continuités institutionnelles et ruptures politiques au siècle
de la Réforme
À l’aube de la modernité : une tutelle politique et financière du souverain sur le
pouvoir municipal (1498)
Le prince, à l’origine du Magistrat et des institutions
Le règlement de 1498 : un tournant dans les rapports entre les Habsbourg
et la ville
La parenthèse calviniste : un tiraillement entre loyalisme politique et liberté de
conscience (années 1540-1560)
Une nouvelle Genève du Nord (années 1540-1567)
Une participation masquée des calvinistes et des modérés au sein de l’échevinage
avant 1566
La confessionnalisation de la garde bourgeoise et de l’assistance municipale à la
veille de la révolte
Le noyautage des institutions municipales par le consistoire calviniste
(automne-hiver 1566)
La question de la soumission au roi (1566-1567)
La douloureuse restauration de l’autorité espagnole et catholique (1567-1615)
Une épuration radicale (1567-1574)
Une rémission politique provisoire (1574-1577)
L’échec des tentatives orangistes (1578-1579)
Une normalisation politique plus douce (1579-1615)
Chapitre 6 : Les hommes de l’oligarchie municipale
La circulation des hommes au sein de l’échevinage : hommes nouveaux et dynastes
Individus et familles au sein de l’échevinage
Une vision chronologique de la circulation des hommes de l’échevinage
La composition sociale de l’échevinage : la fin d’un reflet des valeurs économiques ?
Une prédominance marchande battue en brèche au cours du 16e siècle
Une dignité supérieure réservée aux patriciens nobles et bourgeois : la prévôté de
la ville
La place grandissante des clercs et des juristes à l’hôtel de ville
Les dessous d’une nomination à l’échevinage : argent, corruption, fidélisation des
élites municipales
Une fonction plus prestigieuse que rentable
La corruption dévoilée : le prix d’une place à l’échevinage (1er tiers du XVIe siècle)
Un contrôle renforcé du pouvoir central sur le renouvellement des élites
municipales (fin 16e siècle)
Troisième partie :
hommes, territoires et stratégies de l’économie urbaine
Chapitre 7 : Commerce et transformation des grains
Conjoncture et marché des céréales : l’organisation de la consommation urbaine

L'évolution des prix du blé (1490-1620)
Dans les greniers des bourgeois et des institutions
L’absence de grands marchands de blé spécialisés
Meuniers et boulangers, artisans modestes de la chaîne des subsistances
Les difficultés cumulées des meuniers au fil du 16e siècle
Police du pain et consommation populaire
Boulangers-artisans et boulangers-entrepreneurs : les deux facettes d’un corps de
métier
La bonne fortune des brasseurs
Une hausse très nette de la consommation de bière
Une production locale assurée par une poignée de familles de brasseurs
Chapitre 8 : Trafic alimentaire et grand commerce
Déclin d’une consommation, mutation d’un grand commerce : le vin
Fiscalité et prix du vin
La baisse de la consommation urbaine de vin
L’organisation des débits de boisson et de l’étape des vins
Le grand commerce de transit du vin français et ses acteurs
Valenciennes sur la route du poisson
Un commerce du poisson intégré aux offices municipaux
Figures de poissonniers : des artisans bourgeois investisseurs modestes
Le receveur d’envoi du poisson de mer : un homme du grand commerce
Un commerce de transit : l’exportation des harengs vers la France
Un commerce du sel tenu par les graissiers
Chapitre 9 : Production et négoce textile
Les conditions matérielles d'une réussite : l'expérience, la laine, les filés, les teintures
Un centre ancien d’une production renouvelée de draperies
Diversité des approvisionnements en laine, diversité des qualités
Les deux temps de la consommation de laine
Les lainiers : petits marchands et « mécaniques » d’un métier modeste
Crise ou fraude ? Fabrication déréglementée et exportation illégale des filés de
laine
La mise en couleur des étoffes : un reflet amplifié du mouvement lainier
Les teinturiers : une aristocratie de métier tardivement menacée par le reflux
lainier et le refus de l’innovation
Une cohabitation concurrentielle, une trajectoire liée dans la manufacture lainière :
draperie, sayetterie et hautelisse
Une production drapière renouvelée par la nouvelle draperie
Draps locaux et draps importés
Une production d’ampleur : la sayetterie (16e siècle)
Les causes politiques et commerciales du déclin de la sayetterie valenciennoise
La hautelisse de Valenciennes, un relais de la sayetterie à la traîne derrière Lille
Un puissant relais de développement de l’activité manufacturière : la mulquinerie
Mulquinerie et toilerie : des activités anciennes mais secondaires jusqu’à la période
des troubles
L’envolée de la production de toiles et toilettes sous Philippe II et les Archiducs
La greffe réussie de la main-d’oeuvre et des marchands du Cambrésis (fin du
16e siècle)
Mulquiniers, facteurs de toilettes, blanchisseurs au service d’une manufacture
intégrée
Quatrième partie :
organisation du travail, patrimoines et appropriation de
l’espace urbain
Chapitre 10 : les Valenciennois dans le monde du travail
Le triomphe du modèle corporatif de Charles Quint à la Contre-Réforme
La rénovation de corporations d’origine médiévale
Le déficit structurel des métiers à l’époque des Archiducs
Un service renforcé du prince et de l’Église catholique après la révolte protestante
Ethique, sociabilité et ouverture des communautés de métier de Valenciennes
Une éthique renforcée par l’apprentissage et le chef-d’oeuvre
La hausse générale des droits et des charges à l’époque des Archiducs
Ouverture et hérédité au sein des métiers valenciennois
Les contours d’une élite au sein de la corporation des graissiers
Hors des corporations : fabrication domestique, artisanat privilégié et monde
marchand
Le travail textile au sein de la maison et du couvent
Confréries de métier et confréries militaires : privilège contre privilège
Les articulations entre monde corporatif et monde marchand
L’organisation spatiale du grand commerce : les réseaux d’hommes à l’époque de
Charles Quint
L’organisation interne du grand commerce : formation des négociants, techniques
commerciales et sociétés de marchandises
Chapitre 11 : Salaires, revenus et patrimoines des familles bourgeoises
L’évolution du pouvoir d’achat des milieux artisanaux au 16e siècle
La hausse générale des salaires nominaux
L’inégale dégradation des salaires réels
Les solutions à un quotidien plus difficile : assistance et prêt sur gage
La composition des patrimoines
Un suivi longitudinal de l’élite marchande : la fortune de trois négociants entre 1500
et 1566
Une vision globale des fortunes et des écarts socioéconomiques à la fin des années
1560
Mariage, veuvage, famille : la transmission des biens en jeu
Les apports au mariage : un transfert de richesses en corrélation étroite avec le
milieu social
La difficulté à acquérir et consolider un patrimoine par le mariage : l’échec de la
famille Dorville (milieu du 16e siècle)
Le veuvage dans la société valenciennoise
Chapitre 12 : L’empreinte des hommes dans l’espace urbain
Une topographie sociale des paroisses
Une topographie de la pauvreté : des inégalités nettement dessinées entre les
paroisses
Une topographie de la richesse : la mesure du potentiel charitable dans les
paroisses
Les structures immobilières : les contrastes entre Saint-Géry, paroisse des
marchands, et Saint-Jacques, paroisse populaire
Une typologie de l’habitat valenciennois
L’habitat d’une ville d’empreinte médiévale
Spéculation immobilière et aménagement urbain
Quitter la ville : mourir, migrer, fuir
Sépulture, épitaphe, portrait : l’affichage d’une mémoire post-mortem
Une rupture progressive : l’émigration des marchands vers les métropoles
commerciales
Une rupture provoquée : l’émigration religieuse vers les pays rhénans, l’Angleterre
et les Provinces-Unies
Conclusion
Table des monnaies et mesures
Annexes
Sources manuscrites et imprimées
Bibliographie
Index