Presses Universitaires du Septentrion

http://www.septentrion.com/fr/livre/?GCOI=27574100604290
Philosophie Antique n°10 - Philosophie et mathématiques dans l'antiquité
Titre Philosophie Antique n°10 - Philosophie et mathématiques dans l'antiquité
Édition Première édition
Partie du titre Numéro 10
Édité par André Laks, Michel Narcy
ISSN 16344561
Éditeur Presses Universitaires du Septentrion
Marque d'éditeur Philosophie antique
BISAC Classifications thématiques PHI000000 PHILOSOPHY
Public visé 05 Enseignement supérieur
CLIL (Version 2013-2019 ) 3080 SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES, LETTRES
3126 Philosophie
Date de première publication du titre 09 novembre 2010
Code Identifiant de classement sujet      93 Classification thématique Thema: QD


Support Livre broché
Nb de pages 304 p.
ISBN-10 2757401793
ISBN-13 978-2-7574-0179-8
GTIN13 (EAN13) 9782757401798
Référence 1250
Date de publication 09 novembre 2010
Nombre de pages de contenu principal 304
Format 16 x 24 cm
Poids 485 gr
Prix 22,00 €
 

Description

Les mathématiques tiennent une place importante dans la pensée de Platon, tant par la nature de leurs objets que par leur puissance démonstrative. Quel était le degré de développement des mathématiques à son époque ? Quelle a été leur influence sur le type de raisonnement employé en philosophie ? La postérité de Platon a-t-elle donné autant d'importance aux mathématiques ? Les mathématiques ont-elles eu le même privilège épistémologique dans les autres écoles ? Telles sont les questions auxquelles ce numéro propose des réponses.

Sommaire

Bernard Vitrac et David Rabouin

Sur le passage mathématique de l'Épinomis : signification et postérité

Thomas Bénatouïl et Dimitri el Murr

L’Académie et les géomètres : usages et limites de la géométrie de Platon à Carnéade

Salomon Ofman

Une nouvelle démonstration de l’irrationalité de la racine carrée de 2 d’après les Analytiques d’Aristote

Julie Giovacchini

L’angle et l’atome dans la physique épicurienne : réflexions sur un témoignage de Sextus Empiricus

Jean-Yves Guillaumin

La doctrine du nombre parfait dans une glose médiévale sur Martianus Capella

Livio Rossetti

La structure du poème de Parménide

Pieter d’Hoine

« Ceux qui acceptent des Idées de toutes choses » : sur l’interprétation de Parm. 130b3-e4 dans l’antiquité tardive

Fulcran Teisserenc

Note critique : S. Delcomminette, Le Philèbe de Platon