Presses Universitaires du Septentrion

http://www.septentrion.com/fr/livre/?GCOI=27574100482040
Halluin la rouge 1919-1939
Titre Halluin la rouge 1919-1939
Sous-titre Aspects d'un communisme identitaire
Édition Première édition
Collection Politiques
Éditeur Presses Universitaires du Septentrion
BISAC Classifications thématiques POL000000 POLITICAL SCIENCE
Public visé 05 Enseignement supérieur
CLIL (Version 2013-2019 ) 3377 HISTOIRE
3283 SCIENCES POLITIQUES
Date de première publication du titre 01 janvier 1991
Code Identifiant de classement sujet      93 Classification thématique Thema: JP


Support Livre broché
Nb de pages 440 p.
Mention d'édition Livre inscrit au programme ReLire.
ISBN-10 2859393846
ISBN-13 978-2-85939-384-7
GTIN13 (EAN13) 9782859393847
Référence 374
Date de publication 01 janvier 1991
Nombre de pages de contenu principal 440
Format 16 x 24 cm
Poids 796 gr
Prix 9,14 €
 

Description

Livre inscrit au programme ReLire.

Halluin, aujourd'hui, une ville sans histoire. Halluin la Rouge, entre les deux guerre, une ville dans l'Histoire. Vingt années d'une formidable épopée révolutionnaire pendant lesquelles une petite ville frontalière du département du Nord deviendra "la Ville SAinte du Communisme", "la citadelle assiégée". Comment expliquer la conquête brutale par le PC en 1920 d'une commune jusque là conservatrice? Une des clés de l'aventure des tisserands d'Halluin la Rouge ne résiderait-elle pas dans la nature du communisme local? Il nous est apparu que le parti communiste halluinois liait son destin et sa légitimité à la défense d'un sentiment d'appartenance au terroir communal. Dirigeants et militants se sentiraient investis du pouvoir et du devoir de refaire le groupe, de forger une image positive de la communauté. Cette parenthèse communiste correspond à un moment historique du développement démographique, politique, économique, d'Halluin, qui contraint ou invite le Parti à répondre à certaines demandes sociales. Halluin la Rouge serait donc l'histoire d'une rencontre entre une société locale en crise et un mouvement politique producteur d'un discours d'auto-définition.Ordonnateur festif, militant syndical, historien nostalgique, porte-parole des Flamands de la seconde et troisième générations, tels furent les rôles principaux qu'accepta de jouer ce communisme colporteur d'identité.