Presses Universitaires du Septentrion

http://www.septentrion.com/fr/livre/?GCOI=27574100457540
L'impératif managérial
Titre L'impératif managérial
Sous-titre Désirs privés et devoirs publics d'un grand corps d'État
Édition Première édition
Auteur Julie Gervais
Collection Espaces politiques
ISSN 17643716
Éditeur Presses Universitaires du Septentrion
BISAC Classifications thématiques POL000000 POLITICAL SCIENCE
Dewey (abrégé) 320 Political science
Public visé 06 Professionnel et académique
CLIL (Version 2013-2019 ) 3283 SCIENCES POLITIQUES
Date de première publication du titre 23 septembre 2019


Support Livre broché
Nb de pages 304 p.
ISBN-10 2757428640
ISBN-13 978-2-7574-2864-1
GTIN13 (EAN13) 9782757428641
Référence 1915
Date de publication 23 septembre 2019
Nombre de pages de contenu principal 304
Format 14 x 24 x 1,7 cm
Poids 432 gr
Prix 20,00 €
 

Description

Régulièrement voués aux gémonies, associés à une caste, aux privilèges et à la technocratie, les grands corps d'État demeurent largement méconnus. Pour comprendre ce qu’ils sont précisément et les mécanismes qu’ils mettent en œuvre pour étendre et maintenir leur pouvoir, il était utile de partir à la rencontre des hauts fonctionnaires qui les incarnent. Ce livre saisit sur le vif le plus ancien d’entre eux, le corps des Ponts et Chaussées, au tournant du XXIe siècle. Il l’analyse aux prises avec un impératif managérial à l’œuvre dans les aspirations individuelles de ses membres, leurs carrières, les mutations de « leurs » grandes Écoles, l’évolution du contenu de leurs enseignements et les réformes administratives qu’ils mènent. Objet d’appropriations différenciées au sein du corps, l’impératif managérial tiraille ses membres entre leurs devoirs publics (être des managers de l’action publique au service de l’État) et leurs désirs privés (leur attirance pour le monde des affaires, la prééminence du secteur privé dans les orientations de leurs composantes). Loin de révéler un ensemble totalement harmonieux et concordant, cette enquête souligne la multiplicité des dynamiques qui travaillent un grand corps, tantôt le renforçant tantôt l’affaiblissant, au gré des évolutions plus macrosociales qui affectent les faiseurs de corps. S’attarder sur ces logiques c’est restituer les conditions sociales de la managérialisation de l’action publique et ce qu’elles nous disent des transformations du rapport à l’État. Ce livre offre ainsi des clés de lecture indispensables pour comprendre les agencements par lesquels les grands corps d’État ont construit leur pouvoir à la charnière des secteurs public et privé.

Sommaire

Introduction générale

Les réformes des cadres de l'action publique

Analyser un corps se retournant sur lui-même

Enquêter aux sommets de l’État

Les faiseurs de corps et l’impératif managérial

Désirs privés, devoirs publics

 

Chapitre 1.

Grandeur et déclin d’un grand corps de l’État – Les sirènes du secteur privé

 

I. Récits glorieux et destins ordinaires

     1. L’âge d’or du corps et du ministère de l’Équipement : prestige local et prestige du local

     2. La décentralisation : services exsangues et cadres traumatisés

     3. La désaffection pour le Ministère, le territoire et la technique

II. Les « passagers clandestins » du corps

     1. Le « phénomène Bercy »

     2. Un pantouflage croissant, de plus en plus précoce et définitif

     3. La hantise des démissions de la fonction publique

 

Chapitre 2.

La formation scolaire du corps, du génie civil à l’esprit d’entreprise

 

I. La place croissante de la formation dite managériale

     1. Gestion, savoir-être et compétences managériales : un problème terminologique

     2. L’introduction des compétences sociales à la fin des années 1960

     3. Des ingénieurs spécialisés dans le Management à partir des années 1980

     4. Le Management réenchante la technique : la formation d’ingénieurs-managers

     5. Un chercheur en sciences sociales à la tête de l’entreprise École des Ponts

II. Familiariser les élèves aux entreprises privées

     1. La présence des hauts fonctionnaires : une source de prestige en voie de tarissement

     2. Paradis du privé et misère des DDE

     3. Le management privé de l’administration publique

 

Chapitre 3.

Les grandes Écoles entre impératifs ministériels et enjeux d’internationalisation

 

I. Les grands corps, quantités négligeables dans l’autonomisation de Polytechnique

II. L’ENPC et l’impératif d’attractivité dans le champ de l’enseignement supérieur

     1. Quand le prestige consiste à être généraliste

     2. Une renommée internationale entachée par des spécificités françaises

III. Un cas d’étude : fusion de grandes Écoles versus guerres de territoires corporatistes et ministériels

 

Chapitre 4.

La fusion de corps d’État comme remède au pantouflage

 

I. Transgressions hiérarchiques – Dominé qui croyait dominer

     1. Principes de la domination d’un corps sur l’autre

     2. Un grand corps convoité par des corps scolairement dominés

     3. Grand corps malade ? Le corps des Ponts en perte de vitesse

     4. Des corps scolairement dominés mais matériellement dominants

II. Le rétablissement des préséances par une fusion âprement négociée

     1. La mise en récit managérial dans l’arène des négociations interministérielles : une réforme en trompe-l’œil

     2. La création d’un corps arithmétiquement loyal au service du Ministère

     3. Transactions interministérielles et revalorisations statutaires

 

Chapitre 5.

Desseins privés versus impératifs publics

 

I. Logique corporatiste et rapport instrumental à l’État

     1. La mise à distance du Ministère : quand le corps transcende la tutelle

     2. Un ministère, refuge en cas de besoin

     3. Des « subordonnés » pour tenir les places

II. L’intérêt général conjugué au privé

     1. L’intérêt général comme qualité immanente du corps

     2. Des hauts fonctionnaires « vendables sur le marché de l’entreprise »

     3. L’association professionnelle en pratiques : l’invitation au pantouflage

III. La logique ministérielle et l’expertise comme moyen de survie

     1. Corps à corps avec le Ministère : une histoire fusionnelle

     2. La légitimité technique comme élément saillant du corps des Ponts

     3. Le déclin des compétences techniques au mépris de l’intérêt général

     4. Quand les « sciences sociales » siphonnent les compétences techniques

 

Chapitre 6.

La subordination du management au service de l’État

 

I. La domestication des cadres de l’action publique

     1. Rhétorique managériale et éthique de l’intérêt général

     2. Stratégie de démarcation scolaire : du management pour scientifiques

     3. Un management public, ministériel et politique

II. Des sciences sociales pour redorer le blason des ingénieurs

     1. La conversion de l’habitus scolaire ou un « petit passage dans la boue »

     2. La réflexivité anti-technocratique

     3. Les savoir-être comme excipients du cartésianisme

     4. Le retour des technocrates ?

 

Conclusion générale

Les usages pluriels du management au sein du corps

L’intéressement à la réforme

Manager : figure de l’accomplissement professionnel

L’incontournable langage de l’État

Les logiques qui (dé)font le corps

 

Sources

Liste des observations directes citées

Liste des entretiens cités

Documents et archives du ministère de l’Équipement

Documents et archives des Écoles (Polytechnique, ENPC, ENTPE)

Archives des représentants associatifs et syndicaux

Textes juridiques

Rapports

Articles de presse générale et spécialisée

 

Bibliographie

Abréviations, sigles et acronymes utilisés

Liste des encadrés

Liste des tableaux