Presses Universitaires du Septentrion

http://www.septentrion.com/fr/livre/?GCOI=27574100362730
L'odeur du sang et des roses
Titre L'odeur du sang et des roses
Sous-titre Relire Johan Huizinga aujourd'hui
Édition Première édition
Avec Nicole Bériou, Damien Boquet, Thalia Brero, Bertrand Cosnet, Benjamin Deruelle, Christophe de Voogd, Estelle Doudet, Jelle Koopmans, Élodie Lecuppre-Desjardin, Laurent Smagghe, Anton van der Lem
ISSN 12845655
Éditeur Presses Universitaires du Septentrion
BISAC Classifications thématiques HIS000000 HISTORY
HIS037010 HISTORY / Europe / Medieval
Dewey (abrégé) 900 History
Public visé 06 Professionnel et académique
CLIL (Version 2013-2019 ) 3377 HISTOIRE
Date de première publication du titre 09 octobre 2019


Support Livre broché
Nb de pages 220 p.
ISBN-10 2757429604
ISBN-13 978-2-7574-2960-0
GTIN13 (EAN13) 9782757429600
Référence 1935
Date de publication 09 octobre 2019
Nombre de pages de contenu principal 220
Format 16 x 24 x 1,5 cm
Poids 382 gr
Prix 24,00 €
 

Description

Pour la première fois en France, des chercheurs spécialistes de la fin du Moyen Âge se sont rassemblés pour discuter et proposer des clefs de lecture permettant de saisir l'essence d’un classique au succès international : L’Automne du Moyen Âge de Johan Huizinga. Toujours d’actualité pour son impressionnant pouvoir de suggestion, le chef-d’œuvre du grand intellectuel néerlandais, paru en 1919 et traduit en français en 1932, s’adresse à tous ceux - littéraires, philosophes, historiens et historiens de l’art - qui ont su repérer dans ce livre une autre façon de penser et d’écrire l’histoire du XVe siècle septentrional. S’attachant particulièrement aux formes de vie et de pensée, l’écriture de Huizinga peut se révéler déroutante pour un public de chercheurs attachés à une méthodologie plus rationnelle. Les réflexions rassemblées ici permettent de faire le point sur les raisons qui font de cette œuvre, si controversée soit-elle, une référence mais aussi un trésor d’inspirations et d’intuitions toujours aussi stimulantes après un siècle d’existence.

Sommaire

L'Automne du Moyen Âge, ou la modernité d’une écriture esthétique au service de l’Histoire

Élodie Lecuppre-Desjardin

 

Le laboratoire de Huizinga : les archives de son Automne et l’édition française

Anton van der Lem

 

Johan Huizinga et les fondateurs des Annales : rencontre manquée ou opposition des paradigmes ?

Christophe de Voogd

 

Johan Huizinga et la « morphophilie » des années 1920

Jelle Koopmans

 

Un Automne impensé.

Johan Huizinga et l’histoire littéraire française aux XXe-XXIe siècles

Estelle Doudet

 

Les primitifs au prisme de Johan Huizinga : « l’art des Van Eyck est une fin »

Bertrand Cosnet

 

La cour ou le théâtre de l’esprit de Johan Huizinga

Thalia Brero, Élodie Lecuppre-Desjardin

 

« L’idée de chevalerie » : Du crépuscule de la chevalerie à l’histoire des représentations chevaleresques

Benjamin Deruelle

 

Religion, culture et communication. Les « intuitions » de Johan Huizinga

Nicole Bériou

 

L’émotion comme désir de vie

Damien Boquet, Laurent Smagghe

 

Présentation des auteurs

Remerciements