Presses Universitaires du Septentrion

http://www.septentrion.com/fr/livre/?GCOI=27574100110190
Pour une histoire économique vraie
Titre Pour une histoire économique vraie
Édition Première édition
Auteur Michel Morineau
Éditeur Presses Universitaires du Septentrion
BISAC Classifications thématiques HIS000000 HISTORY
Public visé 05 Enseignement supérieur
CLIL (Version 2013-2019 ) 3377 HISTOIRE
Date de première publication du titre 01 janvier 1985
Code Identifiant de classement sujet      93 Classification thématique Thema: NH


Support Livre broché
Nb de pages 516 p.
ISBN-10 2859392343
ISBN-13 978-2-85939-234-5
GTIN13 (EAN13) 9782859392345
Référence 241
Date de publication 01 janvier 1985
Nombre de pages de contenu principal 516
Format 16 x 24 cm
Poids 814 gr
Prix 15,24 €
 

Description

De l'histoire, on peut attendre diverses choses: un dépaysement allant jusqu'au roman, la connaissance précise et intime d'une époque, l'intelligence d'une évolution à plus ou moins long terme...Ce dernier objectif est celui vers lequel convergent les études rassemblées dans ce recueil, écrites en plusieurs occasions tout au long d'une quinzaine d'années mais progressant et faisant progresser: un certain nombre de notions fausses ont été éliminées et corrélativement un nombre sensiblement égal de données exactes retrouvées et testées.Entreprise immodeste? Cependant que le lecteur de bonne volonté prenne garde que l'on n'a pas visé ici à lui imposer un discours qui l'emprisonnerait dans un lacis de présupposés implicitement donnés comme des anxiomes indubitables. Mais les anxiomes sont-ils indubitables? Le lecteur est invité à juger sur pièces, à jauger pour son compte de la qualité des preuves et à n'avancer, de page en page, qu'après s'être assuré de la solidité des premiers résultats établis.Mais, dans cette opération, il est tenu, comme l'a été l'auteur, par le respect des contraintes de cohérence, de la référence à des critères posés en pleine lumière, de la logique des conséquences. L'opinion vague, l'irisation de la pensée par réminescence d'un déjà-lu autre part ou le rejet pour non-conformité à une tradition ou un enseignement dominant ne sont pas de mise - pas de jeu, pas de démarche scientifique. Il faut aller au delà, jusqu'à rencontrer la nécessité de ne pouvoir douter; voire, si l'on conserve une réserve, jusqu'au désir d'en avoir le coeur net, en procédant à des contrôles originaux.C'est à ce prix, incontestablement, que l'histoire peut sortir des brumes où, semble-t-il, quelques-uns aimeraient la renfermer pour régurgiter le plaisir de fabuler en paix. L'histoire économique, en particulier, toute à la fierté de s'agréger à la théorie économique mais inconsciente des fiascos de cette dernière, est quasiment toujours prête à l'épauler pour recommencer (voir les crises, voir le Tiers-Monde). Pour élémentaires qu'elles soient par les thèmes abordés, les études présentes jalonnent un itinéraire au bout duquel l'histoire économique, espère-t-on, aura regagné quelques chances de s'affirmer comme vraie.