Presses Universitaires du Septentrion

http://www.septentrion.com/fr/livre/?GCOI=27574100000850
Methodos, n°3/2003 : Figures de l'irrationnel
Titre Methodos, n°3/2003 : Figures de l'irrationnel
Édition Première édition
Partie du titre Numéro 3
Avec Fabienne Blaise, Fabien Chareix, Frédéric Cossutta, Pascale Gillot, Bernard Joly, Frédéric Keck, Christian Krijnen, André Laks, Stéphane Legrand, Philippe Sabot
Revue Methodos
Éditeur Presses Universitaires du Septentrion
Marque d'éditeur Methodos
BISAC Classifications thématiques PHI000000 PHILOSOPHY
Public visé 05 Enseignement supérieur
CLIL (Version 2013-2019 ) 3126 Philosophie
Date de première publication du titre 01 janvier 2003
Code Identifiant de classement sujet      93 Classification thématique Thema: QD


Support Livre broché
Nb de pages 332 p.
ISBN-10 2859397833
ISBN-13 978-2-85939-783-8
GTIN13 (EAN13) 9782859397838
Référence 828
Date de publication 01 janvier 2003
Nombre de pages de contenu principal 332
Format 16 x 24 cm
Poids 514 gr
Prix 24,50 €
 

Description

L'irrationnel se définit moins qu'il ne se décline, en fonction de sa relation avec son autre, guère plus absolu: la raison. Quelques-uns de ses cas, quelques-unes de ses figures, qui amènent à remettre en cause des frontières trop franches, sont proposés ici. Comment comprendre l'ancrage persistant des physiciens Parménide et Empédocle dans les religions à mystères ou le chamanisme ? L'expérience délirante que fait du divin le héros des Bacchantes d'Euripide ne traduit-elle pas les limites d'une raison humaine qui ne peut jamais avoir le dernier mot ? À un autre niveau, l'alchimie classique, quand elle se dit hermétique, ne peut pas être confondue avec ce qu'en fait l'ésotérisme du XIXe siècle. Il y a enfin ces figures incarnées de l'irrationnel. Non seulement le fou, mais aussi la femme, l'enfant, le primitif. Le concept de « dégénérescence » alliera, dans la psychiatrie et la criminologie du XIXe, toutes ces prétendues formes de l'anormalité, préparant ainsi peu à peu son renversement à venir, le dépassement de la raison ordinaire dans la figure de l'artiste. C'est précisément à ce destin que le surréalisme voue le primitif, jusqu'à la contradiction qu'il y a à reconstruire une authenticité et une spontanéité perdues. Il faut ajouter le mystique à cette liste, qui, au sein de trois approches différentes (Lévy-Bruhl, Bergson, Bataille), apparaît comme le terrain d'une expérience où la raison joue avec son autre.