Presses Universitaires du Septentrion

http://www.septentrion.com/en/livre/?GCOI=27574100040700
Pour un modèle linguistique de la fiction
Title Pour un modèle linguistique de la fiction
Subtitle Essai de sémantique intégrée
Edition First Edition
Author Marta Krol
ISSN 22663533
Publisher Presses Universitaires du Septentrion
BISAC Subject Heading LAN009000 LANGUAGE ARTS & DISCIPLINES / Linguistics
Dewey (abridged) 410 Linguistics
Audience 05 College/higher education
CLIL (Version 2013-2019) 3147 Linguistique, Sciences du langage
Title First Published 11 September 2017
Subject Scheme Identifier Code      93 Thema subject category: CF
 


Format Paperback
Nb of pages 376 p.
ISBN-10 2757416375
ISBN-13 978-2-7574-1637-2
GTIN13 (EAN13) 9782757416372
Reference no. 1747
Publication Date 11 September 2017
Main content page count 376
Dimensions 16 x 24 x 2.1 cm
Weight 614 gr
List Price 33.00 €
 


Format PDF
Nb of pages 376 p.
Product Detail PDF
ISBN-10 2-7574-1696-0
ISBN-13 978-2-7574-1696-9
GTIN13 (EAN13) 9782757416969
Reference no. 1747P
Related Formats Epublication based on (print product) GTIN-13 - (EAN 13) 9782757416372
Publication Date 11 September 2017
Publication , France
Technical Protection ebook None
Main content page count 376
Illustrations
4 figures
List Price 24.00 €
 

Contents

Introduction
A. Une mise en perspective théorique
   A.1. Ce dont on parle existe-t-il ? ou L'insoutenable légèreté du dire
   A.2. Où est le sens ? La confrontation des deux paradigmes
B. Un état des lieux
C. Le projet

Premier volet : Les coordonnées linguistiques
Chapitre 1 : Fiction, vérité et référence
I. D’une opposition – boomerang entre le vrai et le faux
II. La fiction et la référence
   II.1. Le mécanisme du nom et « l’axiome d’existence »
   II.2. L’existence et les mondes possibles
   II.3. Référence v/s dénotation
III. Ce que la fiction doit à la référence
   III.1. Les chaînes référentielles
   III.2. Le référent évolutif
IV. Goodman et la dénotation dans l’art
   IV.1. Des licornes et des chaises
   IV.2. Une distinction qui s’annule
Conclusion

Chapitre 2 : Notion de « feintise ludique »
I. Les quatre composantes du sens des mots feintise et feindre
II. Dessein de duperie
III. Une mimèsis comportementale
IV. Feindre de référer ?
V. Feintise comme représentation
Conclusion

Chapitre 3 : Représentation n’est pas signification
I. Représentation v/s réalité ou actualité
   I.1. Du jeu et de l’art comme représentation
      Une généalogie psychique commune du jeu et de l’art : répondre au réel
      Prolégomènes philosophiques à l’analyse de la représentation artistique en termes de jeu
      Une hiérarchisation en philosophie de la dichotomie réalité / représentation
      De la dichotomie réalité / représentation dans les arts
      Jouer sur les limites du jeu : une représentation poreuse

   I.2. Le but du jeu, ou L’obscur objet de la représentation
   I.3. Représentation, concept nécessaire (à la fiction et non seulement)
   I.4. Quelques propriétés discriminantes de la représentation
   I.5. L’usage de l’intentionnalité : la notion de programme moteur
II. Signifier n’est pas représenter
III. Critères de reconnaissance
   III.1. Sens v/s dénotation
   III.2. Métaphore
   III.3. Langue v/s parole
IV. Fiction comme type de représentation
   IV.1. Question du genre
   IV.2. Le travail de la représentation comme artefact
V. Modèle sémiotique triangulaire
VI. Esquisse d’une typologie de représentations
   VI.1. Conformité : démontrable / sui-déclarative
   VI.2. Simulation : codée / formelle
   VI.3. Existence de son objet : construit / reconstruit
   VI.4. Mode opératoire : explicatif / ostensif
   VI.5. Représentation injonctive ?
Conclusion

Second volet : Marqueurs linguistiques de la fiction
I. Préalables linguistiques des critères
   I.1. La relation de méronymie
   I.2. Noms de parties segmentales NComp
   I.3. Noms de zones de localisation interne NLI
   I.4. Noms de ruptures de continuité NRC
   I.5. Verbes de mouvement fictif FM (Fictive Motion)

II. Définition : La fiction ou Comme si vous y étiez
II.1. Expérience testimoniale et substitutive à partir de la crête événementielle saillante
   De l’expérience testimoniale
   De l’expérience substitutive
   De la crête événementielle saillante
II.2. Prémices et prémisses épistémologiques
   Des prémices en narratologie
   Des prémisses en philosophie
      simulation
      immersion et modalisation fictionnelles
      univers perspectiviques

   Apport de la psychanalyse : revivre et créer
   Pour finir, le storytelling
II.3. Le sensible et le transitoire : la fiction entre description et récit
   Le récit : qu’est-ce qui y manque ?
      principe de l’enchaînement mimétique
   La description : qu’est-ce qui y manque ?
      a) description
      b) description factitive à propagation spatiale
      c) description fictive à propagation spatiale (FM) ou récit fictif
      d) description à propagation temporelle ou récit authentique

III. Procédés de localisation
III.1. Thèse de la dépendance relative de l’identification de l’objet et du lieu
   De la référence déictique
   Système public normalisé ?
   Niveau de l’action / niveau du langage : quel sens d’« identification » ?
   Lieu englobant et lieu cœxtensif
      a) Lieu supposément connu
      b) Noms-de-lieu et implication d’objet inclus
      c) Nom d’entité composite et implication de lieux / régions internes
      d) Récursivité du statut de lieu occasionnel
      e) Noms de méronymes et implication du lieu englobant
      f) Conclusion intermédiaire : une dépendance réciproque relative et conditionnée
      g) Implication du lieu cœxtensif ?
      h) Localisation implicite : description analytique ou identification de régions

III.2. Un bilan sur la localisation

Finalement, la fiction se porte bien

Lexique
Bibliographie
   Références en linguistique
   Références en philosophie
   Références en théorie littéraire, esthétique et sciences cognitives
Index des principales œuvres citées
Index de notions